Article

  • Home / Paludisme / ET SI NOUS…
ET SI NOUS CHANGEONS DE STRATEGIES DANS LA LUTTE CONTRE LE PALUDISME?

Et si nous changeons de stratégies dans la lutte contre le paludisme?

Le paludisme, une maladie évitable et curable qui continue malheureusement de tuer un enfant toutes les deux minutes et menace la moitié de la population mondiale.

La grande question est?

Pourquoi le paludisme continue d’endeuiller nos familles et nos communautés malgré qu’ils existent des mesures simples et efficaces de contrôler cette maladie voir de l’éliminer dans nos communautés? Devons-nous continuer par bomber le torse en clamant haut et fort « avec fierté » que le paludisme est la première cause de mortalité dans nos pays affectés? En toute lucidité, je dirai NON ! et je suis certain que vous aussi vous avez répondu « Non » à ces interrogations! Alors, qu’est ce qui n’a pas marché jusque-là? La réponse est simple!  Nos communautés n’adhèrent pas totalement, comme il se doit, aux stratégies de lutte que développent et mettent en oeuvre nos gouvernements! En réalité, nos communautés sont le plus souvent étrangères à ces stratégies ; ailleurs elles ignorent complètement leurs existences !

Pourquoi elles n’adhèrent pas ? Pourquoi cet état de fait?

Elle n’adhèrent pas, non pas parce qu’elles ne veulent pas mais simplement parce qu’elles méconnaissent l’existence de ces stratégies et s’il arrivait qu’elles soient informées , elles ignorent le plus souvent leurs utilités. À travers le programme Global Protect Initiative (GPI) , nous voulons associer les communautés au processus de diagnostic du mal, dans le choix des stratégies de lutte, dans l’élaboration des activités , et dans leurs mise en œuvre et évaluation.
Notre approche est simple! Notre cible, ce sont les ménages et familles vulnérables de nos quartiers et villages.
Nos agents itinérants communautaires formés et outillés, passeront de maison en maison pour parler avec les ménages, les sensibiliser par rapport au paludisme ; les informer de l’existence des stratégies de lutte , et ensemble avec les ménages, passer à l’identification de stratégies les plus adaptées aux réalités des ménages, et à leurs évaluations y compris par les membres des ménages eux-mêmes.

Que proposons-nous aux ménages ?

  •  L’identification et la gestion des gîtes larvaires,
  • La reconnaissance des prodromes et signes du paludisme et le recours aux soins dans les 4 heures de l’apparition des signes,
  • La protection des fenêtres et des portes des chambres des ménages par des grilles anti-moustiques
  • La bonne pose et utilisation des moustiquaires imprégnés d’insecticides,
  • La promotion de l’utilisation de répulsifs naturels des moustiques dans les
    ménages,
  • La construction de toilette écologique aux ménages vulnérables,
  • La construction de forage a motricité physique au communautés démunie

Nous voulons compter sur vous pour nous accompagner. Ensemble nous pouvons
le faire! Disons « Stop au paludisme » dans nos familles et communautés !

Dr. Happy Agoudavi
Coordonnateur General du GPI

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.